Newsletter d’Aktionnaire

 

11 décembre 2023    

Bonjour. 

Cette semaine sera très mouvementée en actu, donc on commence en douceur avec un petit rappel : on a échangé avec Jérémie Jeausserand, associé et fondateur du cabinet d’avocat d’affaires Jeausserand Audouard, et l’interview est dispo sur notre chaîne YouTube.

Rappel : Jeausserand Audouard conseille des dirigeants notamment sur des opérations de fusion-acquisition, de private equity ou de restructuration de patrimoine, et le cabinet a notamment travaillé sur la cession du LOSC et sur l’introduction en Bourse d’OVHcloud.

Comme d’hab’, pour ceux qui veulent d’abord faire le point sur l’actu, on vous le met dans la reko du doggy bag

– Shaheel MS, Romain Juy, Dylan Le Corronc

<!–

–>

Menu du jour

À deux doigts du miracle 
Marchés : Airbus est au septième ciel
Shot : L’IA Act arrive
À l’horizon cette semaine : Un point sur la semaine mouvementée
Doggy-bag : Google a publié une fausse vidéo

<!–

–>

Marchés

*Données à la clôture du marché actions américain vendredi et dimanche minuit pour les cryptos. Voici ce que signifient ces chiffres.

La séance : Les marchés ont terminé une 5ème semaine de hausse consécutive grâce aux espoirs de baisses de taux plus rapides en 2024. En France, le CAC 40 est à moins de 60 points de son record historique, aidé par un rebond des valeurs du luxe qui pourraient profiter d’un plan de relance en Chine. Aux États-Unis, le rapport sur l’emploi montre une baisse inattendue du chômage à 3,7% et des créations d’emplois supérieurs au mois d’octobre. On en parle plus bas.

Côté valeurs : L’action d’Airbus est propulsée au plus haut historique grâce à la Deutsche Bank qui y voit encore du potentiel. La banque d’affaires pense que les problématiques sur les chaînes d’approvisionnements, qui empêchent de livrer des appareils, sont en train de se résorber. Le groupe sera donc en mesure de livrer davantage d’appareils en 2024 pour profiter de la reprise exponentielle du secteur aérien après deux années difficiles. 

Crypto : L’ensemble du marché crypto pèse maintenant plus de 1500 milliards $ grâce à un début de mois de décembre pied au plancher. Le Bitcoin profite largement de l’euphorie des marchés actions et de l’espoir d’une approbation par la SEC (gendarme américain des marchés financiers) des ETF Bitcoin. En attendant, de nombreux analystes s’attendent à ce que des “short squeeze” propulsent à nouveau le Bitcoin s’il parvient à dépasser les 44 000 $. Rappel, un “short squeeze” est la vente forcée des positions à la baisse et pour l’éviter, les investisseurs doivent racheter leur position, donc du Bitcoin.

PS : Le podcast du Récap’ Marchés est disponible sur toutes les plateformes.

– Dylan Le Corronc

<!–

–>

Économie – États-Unis
Paré à l’atterrissage en douceur

Giphy

L’économie américaine a créé 199 000 emplois au mois de novembre, légèrement au-dessus des prévisions de 190 000.

Pourquoi on en parle ? Jerome Powell, président de la Banque centrale américaine (Fed) est sur le point de réaliser un miracle : l’atterrissage en douceur de l’économie. Et comme toujours, la situation économique de la première puissance mondiale impacte aussi l’économie mondiale : si les USA vont bien, tout va bien.

Rappel : On parle d’atterrissage en douceur quand la croissance économique d’un pays ralentit progressivement et de manière contrôlée, sans crash soudain ou récession (baisse de l’activité économique sur deux trimestres de suite). Et trouver le bon dosage pour refroidir l’économie à coup de hausses de taux sans la noyer dans l’eau froide, c’est tout un art pour les Banques centrales.

Si elle ne ralentit pas assez, l’inflation peut devenir incontrôlable et mener à l’hyperinflation. Les Argentins pourront vous en parler…
Si elle freine trop, c’est la récession : les entreprises licencient ⟹ baisse du pouvoir d’achat ⟹ baisse de la conso ⟹ baisse des investissements ⟹ baisse de la valeur des actifs (immo’, actions, etc.)… Bref, la noyade.

Où en sommes-nous ? La croissance de l’emploi est plus faible qu’en début d’année, mais 1) elle est toujours au RDV. 2) Le rythme de création d’emplois est inférieur au gain mensuel moyen de 240 000 par mois cette année – un signe de refroidissement de l’économie. 

Cerise sur le gâteau : Le taux de chômage a baissé contre toute attente pour la première fois depuis juillet, à 3,7 % (-0,2% sur un mois). En clair, on a une baisse des créations d’emplois tout en ayant une baisse chômage, soit un cocktail magique qui pourrait émouvoir un banquier central aux larmes.

Un peu de recul : Malgré le rapport positif, les investisseurs redoutent un impact à retardement des hausses de taux, d’autant plus que les créations d’emplois sont inégales : sur les 199 000 créations d’emplois, le secteur de la santé et le gouvernement en ont créé deux tiers, le reste vient du retour des grévistes du secteur auto et du syndicat des acteurs.

Plus encore : Après des semaines de données qui montraient le ralentissement clair de l’inflation, on a maintenant plus d’emplois que prévu, mais aussi une hausse du salaire horaire. En clair, la baisse des taux espérée début 2024, on peut oublier…

Bref. On est tout proche du miracle, mais ne nous emballons pas. Les banquiers centraux américains se réunissent cette semaine pour donner leur décision de politique monétaire, et ils ne toucheront sans doute pas aux taux malgré tout. La question est maintenant de savoir comment ils vont communiquer sur la probabilité de nouvelles hausses de taux l’an prochain et dans quelle mesure la porte serait ouverte à des baisses de taux. On vous tient au courant.

– Shaheel 

Transférer

Partager

Partager

<!–

–>

Monde
Le Shot

Justin Sullivan/Getty Images

L’arme anti-Terminator : Le Parlement européen et le Conseil européen ont terminé les 35 heures de négociation pour trouver un accord sur les bases de l’IA Act, la loi européenne qui doit réguler l’intelligence artificielle d’ici 2025. Il reste maintenant à traduire cet accord de manière plus technique pour finaliser le texte. On y trouvera notamment des contraintes plus fortes pour les sujets à “haut risque” (comme l’éducation, les ressources humaines, le maintien de l’ordre…) et des interdictions (comme sur les systèmes de notation citoyenne, de manipulation du comportement ou de surveillance de masse). Mais le CCIA, un des principaux lobbies de la tech, a jugé cet accord trop rapide et risquant de peser sur l’économie européenne.

Microsoft tient les ficelles : Le gouvernement britannique envisage une enquête antitrust sur l’investissement de Microsoft dans OpenAI, l’entreprise qui produit ChatGPT, à la suite des changements dans la gouvernance d’OpenAI impliquant Microsoft. La raison : même si Microsoft affirme qu’OpenAI reste une entreprise indépendante, les régulateurs britanniques s’inquiètent des impacts potentiels sur la concurrence. Pour rappel, Microsoft fait déjà face à des accusations de pratiques anticoncurrentielles dans le domaine du cloud, et dans le jeu vidéo avec son rachat d’Activision Blizzard, le studio de jeux vidéo qui produit notamment Call of Duty.

Atterrissage à Paris : Le gouvernement prépare un nouveau plan pour accroître la compétitivité de Paris en tant que centre financier européen. Concrètement, des modifications réglementaires seront apportées pour attirer davantage d’institutions financières. Pour rappel, après le Brexit, de grandes banques et fonds d’investissement américains, comme JPMorgan et Millennium Management, se sont installés à Paris, et l’objectif de ce plan serait de continuer dans cette dynamique.

<!–

–>

Collaboration commerciale avec STIF
IPO explosive en vue

STIF

STIF, l’entreprise industrielle française spécialisée dans les équipements de protections contre les risques d’explosions en milieu industriel, s’apprête à entrer en Bourse sur le marché Euronext Growth Paris 39 ans après sa création. 

L’objectif : Lever environ 9 millions d’euros pour entamer une phase de croissance accélérée grâce à sa toute nouvelle série de produits conçus pour la protection contre les explosions des systèmes de stockage d’énergie par batterie (BESS).

Dans le cadre de cette IPO, chaque actionnaire individuel a la possibilité de souscrire à une ou plusieurs actions jusqu’au 14 décembre, pour un prix de 6,50€ par action. À partir du 20 Décembre, la société STIF sera officiellement cotée en bourse.

Cliquez ici pour en savoir plus

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ce contenu n’est pas un conseil en investissement. Tout investissement comporte un risque de perte en capital.

<!–

–>

À l’horizon cette semaine

Jose Luis Magana/AP

Un anniversaire, ça se fête : E. Macron sera en déplacement ce lundi à Toulouse, et plus précisément sur le site d’Airbus, à l’occasion des deux ans du lancement du plan d’investissement France 2030 qui vise à développer les technologies, l’industrie et la recherche dans l’Hexagone. Le président annoncera quatre à huit nouveaux défis.

Le prochain move, plus crucial que jamais : Comme dit dans l’article, la Fed donnera sa décision de politique monétaire mercredi, mais il n’y a pas vraiment de suspense : la Fed ne devrait pas relever les taux compte tenu du ralentissement de l’inflation. La BCE donnera aussi sa décision jeudi et laisse les taux inchangés comme aux USA, mais il faudra être attentif aux mots de la présidente C. Lagarde : certains spécialistes des opérations de change pensent qu’une baisse des taux pourrait avoir lieu dès le mois mars (avant même les États-Unis) à cause du ralentissement de l’inflation et de la croissance en Europe. 

Inflation américaine : Le rapport sur l’inflation américaine de novembre tombera ce mardi et il devrait encore montrer le ralentissement des pressions inflationnistes. L’inflation est attendue à 3,1% sur un an, après les 3,2% d’octobre. D’un mois sur l’autre, les analystes s’attendent à aucun changement pour le deuxième mois de suite, ce qui serait un point positif pour la Fed qui vise les 2% d’inflation. 

<!–

–>

Le Doggy-Bag d’Aktionnaire

Bloomberg

Fun fact : Google a présenté la semaine dernière Gemini, son nouveau modèle d’IA, qui est plus performant que ChatGPT selon l’entreprise. Dans la démonstration, on pouvait voir l’IA reconnaître un tour de magie, comprendre une imitation, proposer un jeu à partir d’une carte du monde… Impressionnant. Oui, mais c’est en fait faux ; la vidéo a été accélérée et coupée, et l’IA n’est pas encore en capacité d’interagir à ce point. Sacré coup de bluff.

Le chiffre : Depuis la période Covid, Apple se tourne progressivement vers l’Inde pour la production de ses appareils, dans l’objectif de ne pas dépendre à 100% de la Chine. L’entreprise veut maintenant produire plus de 50 millions d’iPhones dans le pays par an au cours des 2 à 3 prochaines années, et des dizaines de millions d’unités supplémentaires plus tard. Concrètement, ça signifie que près d’un quart de la production d’iPhone serait indien. Designed in California, made in India…

La citation : “L’accusé possède d’énormes richesses et biens à l’étranger, et n’a aucun lien avec les États-Unis.”

Changpeng Zhao, l’ancien CEO de Binance, la plus grande plateforme d’échange de crypto du monde, n’est pas autorisé à quitter les États-Unis avant sa condamnation pénale, alors qu’il aurait normalement dû pouvoir se rendre chez lui aux Émirats arabes unis avant sa condamnation le 23 février. Concrètement, le poids de la fortune de l’accusé et le fait qu’il n’ait aucun lien avec les Etats-Unis pourraient faire qu’il ne revienne pas pour sa condamnation. Pour rappel, il a plaidé coupable le mois dernier de violation des règles fédérales sur blanchiment d’argent. Binance a aussi plaidé coupable et a accepté de payer plus de 4,3 milliards de dollars de sanctions.

Reko : En quoi consiste le métier d’avocat d’affaires spécialisé dans les opérations complexes et stratégiques ? (YouTube – Aktionnaire)

<!–

–>

Et à part ça

Threads, le clone de Twitter par Meta, devrait arriver en Europe avant Noël.
Vivendi est de retour dans l’indice du CAC 40 six mois après avoir quitté et remplace Worldline qui a vu sa valeur boursière s’écrouler.
Nadia Calviño, la ministre espagnole de l’Économie, a été nommée à la tête de la Banque européenne d’investissement, le bras armé financier de l’Union européenne.
La ministre Aurore Bergé annonce des travaux d’intérêt général pour les “parents défaillants”.
45% des Français considèrent que le RN n’est pas un danger pour la démocratie pour la première fois depuis 1984.
Le Louvre augmente le prix de son billet de 30% à partir du 15 janvier à huit mois des Jeux Olympiques.

<!–

–>

Avez-vous aimé cette newsletter ?

Oui     Non

<!–

–>

Vous aimez Aktionnaire ? Partagez !

N’oubliez pas de partager Aktionnaire, c’est la plus belle manière de nous soutenir

Partagez votre lien personnel autour de vous, et gagnez des cadeaux. Plus vous partagez, plus vous gagnez. Simple. 

Votre compteur de parrainage (<<Adresse e-mail>>) : <<Total Referrals>>
 

Cliquez ici pour partager aktionnaire

Ou copiez simplement votre lien de parrainage et partagez le sans modération:
<<Share URL>>

aktionnaire

Cette newsletter vous plait ? Transférer-la en cliquant ici.
Cet email vous a été transféré ? Abonnez-vous ici

Accédez directement aux sources en cliquant sur les mots soulignés.

Copyright © 2023 Aktionnaire, Tout droit réservé.
team@aktionnaire.com

Changer la façon dont vous recevez cet e-mail ?
Mettre à jour vos préférences ou nous quitter.


<!–[if (gte mso 9)